Maigrir avec un patch

Avant même de parler de maigrir il faut bien comprendre l’action que peuvent avoir les patchs minceur sur certaines graisses localisées.

Un patch, qu’il soit fait pour mincir ou pour arrêter de fumer se présente toujours sous la même forme, celle d’une sorte de gros autocollant épidermique rond. C’est d’ailleurs à cela qu’il doit son nom de patch. C’est le fait même qu’il colle à la peau qui lui permet de se nommer avec cet idiome : «patch!».

L’action du patch minceur va donc s’en trouver particulièrement diffuse et localisée en comparaison avec d’autres formes de produits minceurs que sont les crèmes ou les infusions. Diffuse parce que le patch minceur ne va pas délivrer tout son principe au moment même ou il entre en contact avec la peau, ce principe va peu à peu se diffuser et agir.
Localisée car le patch minceur même s’il existe en plusieurs dimensions ne couvre qu’une petite surface de la zone du corps sur laquelle il est collé. Un patch minceur ne va pas «s’attaquer» à toute la zone ventrale à lui seul.
C’est pourquoi on ne maigrit pas avec un patch, on mincit. La personne qui utilise les patchs minceur, ne va pas voir son corps fondre de haut en bas mais va plutôt constater un changement du grain de la peau et quelques centimètres en moins à la mesure de ses mensurations. Il en existe plusieurs variété, les patchs minceur aux plantes ou encore, les patchs chimiques.

Les patchs minceur se révèlent donc être de très bons alliés d’un régime équilibré. Ils peuvent être utilisés sur une zone plus difficile à faire mincir ou pour un endroit que l’on jugerait particulièrement disgracieux et qui aurait besoin d’un coup de pouce !
Cependant, ils ne remplaceront jamais le régime classique et la pratique d’un sport qui permettent eux, de remodeler complètement une silhouette et pas simplement d’en cibler un défaut.